[creation site internet] [creation site web] [logiciel creation site] [Mémoires des esclavages]
[Parcours historique]
[Livret pédagogique]
[Médiathèque en ligne]
[Mémorial virtuel]
[Projet du Centre]
[Mémoires des esclavages]
[Mémorial virtuel]
[Mémorial virtuel]
[Mémorial virtuel]
[Mémorial virtuel]
[Mémorial virtuel - Actualités 2014]
[Mémorial virtuel - Actualités 2014]
[Mémorial virtuel - Actualités 2014]
[Mémorial virtuel - Actualités 2014]
[Mémorial virtuel - Actualités]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[MOOC]
[Mémorial virtuel]
[Mémorial virtuel - Liens]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Actualités 2014]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossier 2013]
[Mémorial virtuel - Actualités 2014]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[Mémorial virtuel - Dossiers]
[]

Synthèses, interviews, dossiers sur le site

de la série, plateforme de History Channel

_______________________________

Roots remake - Le casting, la nouvelle série, par Newsy, 30 mai 2016.

Les années 1970 sont également traversées par un climat d'agitation sociale sans précédent


Loin d’atténuer quoi que ce soit, les assassinats politiques et les mouvements pour les droits civiques exacerbent les conflits raciaux aux Etats-Unis. C’est ainsi que Richard Nixon doit en grande partie sa victoire aux élections présidentielles de 1968 à son instrumentalisation sans vergogne de l'hostilité de l'électorat "blanc" à l’accès aux droits civiques de tout le reste de la population. A cette époque les Etats-Unis mènent tout à la fois une guerre sociale sur leur propre sol et une guerre militaire au Vietnam, laquelle ne se termine pas de façon satisfaisante. Nixon préfère démissionner plutôt qu'être destitué pour obstruction à la justice et abus de pouvoir. Quelques années plus tôt, en 1971, le gouvernement fédéral a dû dévaluer le dollar, prouvant ainsi que l'économie américaine n'était pas assez solide pour financer conjointement le vaste effort de guerre en Asie et la modernisation du pays – ce que le président Lyndon Johnson appelait la "politique du beurre et des canons." La récession américaine fait également écho aux chocs économiques d’ampleur grandissante qui secouent la planète, et qui sont encore aggravés par la crise énergétique consécutive au conflit israélo-palestinien de 1973.


Débuts de la télévision en couleur


Dans un tel contexte, la télévision, depuis peu disponible en couleurs, révolutionne la culture populaire et éclipse la presse écrite ainsi que l'école, tout en s'imposant comme le premier média d'informations et de divertissement. Mais plus encore, la télévision est considérée comme un média " cool", parce qu’elle permet aux téléspectateurs, quoique isolés les uns des autres, d'établir une sorte de communauté virtuelle qui défie le temps et l'espace. Enfin, les Américains aspirent désespérément à fuir leur sombre quotidien et trouvent dans la télévision un formidable dérivatif.



Un événement télévisuel pour TOUS les Américains


Racines est une remarquable opportunité pour les populations "blanche", et "noire" des Etats-Unis d’aborder sans violence la question de l’appartenance dite "raciale". Bien qu’il s’agisse d’un ouvrage de fiction – l’auteur a reconnu avoir plagié plusieurs passages d’autres livres –, Racines est considéré comme une véritable saga familiale et décroche, en 1977, le Prix Pulitzer, la plus haute distinction littéraire décernée aux Etats-Unis. Bien que des chercheurs et universitaires aient largement contesté l’authenticité des sources de l’ouvrage, la série télévisée, très librement adaptée du livre, s’avère un immense succès d’audience tant auprès des téléspectateurs "noirs" que "blancs". Racines s’impose d’ailleurs comme l’émission de télévision la plus regardée de son époque. L’audience des sept premiers épisodes a dépassé les 80 millions de téléspectateurs, et plus de la moitié de la population américaine a suivi le dernier épisode. Au total, Racines a remporté une trentaine d’Emmy Awards et reçu un accueil extrêmement favorable de la critique.

  

Racines et les problèmes raciaux (article de Franklin W. Knight, professeur d'études afro-américaine, Johns Hopkins University)


Le best-seller d’Alex Haley, Racines (Roots), et la série télévisée qui en a été tirée, ont constitué en leur temps un véritable phénomène. Pour le comprendre, il faut avoir en mémoire la situation des Etats-Unis à cette époque. En effet, les années 60 et 70 ont été marquées par un vent de très forte contestation.


Bouleversements dans les années soixante


Les années 1960 ont une importance capitale dans l'histoire américaine pour trois raisons qui sont liées entre elles. La première tient à une série d’assassinats : tout d'abord le président John Kennedy qui avait galvanisé le pays grâce à son charisme, sa fougue, sa jeunesse et son utilisation intelligente de ce nouveau média qu'était la télévision ; puis, cinq ans plus tard, en 1968, Martin Luther King et Robert Kennedy, frère de l'ancien président assassiné. En deuxième lieu, il faut citer les manifestations pour les droits civiques qui, certes, ont démarré à la fin des années 50, mais qui ont pris une ampleur inédite sous la direction de Martin Luther King, un homme à la fois inspiré et fin stratège. Enfin la troisième raison réside dans le traumatisme de la guerre du Vietnam qui déchira le pays et mit à mal la stabilité sociale, économique et politique.


  

tirée du roman de Lawrence Hill, c'est le remake de la série historique la plus fameuse de l'histoire de la télévision qui sera diffusée sur la TNT (Numéro 23) à partir de janvier 2017, à savoir la nouvelle version de Roots (Racines), tirée du best-seller d'Alex Haley. Diffusée par plusieurs chaînes américaines depuis le 30 mai 2016 (Memorial Day), la nouvelle série est dirigée par LeVar Burton, qui interprétait le rôle du jeune Kunta Kinté dans la série de 1977 et est produite par Histrory Channel. Succès d'audience au rendez-vous évidemment, même si ce succès ne pourra pas rivaliser avec le score historique de 130 millions de téléspectateurs américains pour la première version (le record absolu pour une fiction télévisée aux États-Unis). Cette nouvelle version de Racines est servie par un casting de prestige, avec entre autres Leurence Fishburne, Forest Whitaker, Jonhatan Rhys Meyers, etc. L'opportunité de ce remake apparaît devant la réalisation datée de la première version, et de la nécessité d'une mise à jour autant que d'une nouvelle diffusion, dans le contexte bouleversé d'aujourd'hui. Bien sûr, une nouvelle version de Racines est aujourd'hui tributaire des nombreuses fictions - et des plus importantes - autour de l'esclavage qui se sont fait jour depuis la fin des années soixante-dix où était diffusée la première série. La réalisation, comme le nouveau scénario en tiennent compte largement, mais le point de vue reste conforme à l'œuvre originale du roman d'Alex Haley.


Adaptation du roman d’Alex Haley couronné du Prix Pulitzer, cette saga familiale retraçant la douloureuse destinée de l’Africain Kunta Kinté, capturé puis réduit en esclavage, et de ses descendants, rencontre un succès d’audience aussi énorme qu’inattendu aux Etats-Unis. C’est la première fois aux États-Unis, qu’une série télévisée aborde le sujet encore brûlant de l’esclavage et du racisme en donnant aux personnages noirs une réelle identité. En cela, la diffusion de Racines marque une date dans l’histoire des représentations audiovisuelles des Afro-Américains. Loin des clichés de l’Oncle Tom, domestique obéissant ou victime opprimée, les héros sont ici des individus à part entière, avec un passé et une mémoire familiale. Initiée par Marvin J. Chomsky, Racines permit à d’innombrables téléspectateurs de découvrir la dureté de la réalité cachée derrière l’imagerie romantique véhiculée jusque-là, notamment par Autant en emporte le vent. Formidablement interprété, Racines a conservé toute sa force et son pouvoir d’émotion. La nouvelle version aujourd'hui proposée par History Channel marque une renaissance de l'adaptation du récit d'Alex Haley.


BANDE-ANNONCE DE LA SÉRIE DE 1977

De 1977 à 2016, itinéraires d'une série phare


Alors que 2016 avait marqué la diffusion en France de la série The Book of Negroes

- SUR LA TNT EN FRANCE EN JANVIER 2017 (Chaîne Numéro 23) -


BANDE-ANNONCE ORIGINALE

Vous trouverez ici, en rapport avec la rubrique "Actualités" du Mémorial virtuel ou d'autres parties du site, une série de dossiers thématiques abordant diverses questions spécifiques en rapport avec l'histoire et la mémoire de l'esclavage.

Roots (2016) : le remake événement d'une "série culte"

© Institut du Tout-Monde, 2013. Site établi et réalisé par Loïc Céry, pour l'ITM. Le contenu du site est libre de droits (sauf utilisation commerciale), à condition d'en indiquer clairement la provenance, avec l'url de la page citée.